Search

La plus belle prière à mes yeux

Un peu par hasard, il y a de ça 20 ans, je me retrouvais dans le Nord de l'Inde, à Dharamasala.

En effet, je devais participer à une formation de professeur de Kundalini Yoga qui au dernier moment fut annulée.

J'étais en Inde et un autre voyageur me parlait alors de sa sainteté le Dalai Lama qui allait commencer ses enseignements, au pied de l'Himalaya, dans ce village ou le gouvernement Tibétain est réfugié.

Me voila en route et puis installée pour plusieurs jours d'enseignements délivrés par une incarnation suprême de l'humilité et de la sagesse.

Je suis finalement restée plusieurs mois entre Dharamasala et Katmandu au Népal ou je suis restée étudier dans différents monastères.

C'est là que j'ai découvert cette sublime prière que j'ai appris en anglais et que je continue à réciter.

Cette prière issue du livre "A Guide to the Bodhisattva’s Way of Life” de Shantideva me remplit le coeur d'émotion à chaque récitation.

Je suis heureuse de la partager avec vous aujourd'hui, en anglais suivie par une traduction en Français.

Il se dit que cette prière est l'une des préfèrées de sa sainteté le Dalaï Lama.


"May all beings everywhere

Plagued by sufferings of body and mind

Obtain an ocean of happiness and joy

By virtue of my merits.


May no living creature suffer,

Commit evil, or ever fall ill.

May no one be afraid or belittled,

With a mind weighed down by depression.


May the blind see forms

And the deaf hear sounds,

May those whose bodies are worn with toil

Be restored on finding repose.


May the naked find clothing,

The hungry find food;

May the thirsty find water

And delicious drinks.


May the poor find wealth,

Those weak with sorrow find joy;

May the forlorn find hope,

Constant happiness, and prosperity.


May there be timely rains

And bountiful harvests;

May all medicines be effective

And wholesome prayers bear fruit.


May all who are sick and ill

Quickly be freed from their ailments.

Whatever diseases there are in the world,

May they never occur again.


May the frightened cease to be afraid

And those bound be freed;

May the powerless find power,

And may people think of benefiting each other.


For as long as space remains,

For as long as sentient beings remain,

Until then may I too remain

To dispel the miseries of the world."


//


Puissent tous les êtres, partout, Blessés des souffrances du corps et de l’esprit, Obtenir un océan de bonheur et de joie Par les mérites que je crée.


Qu’aucun être vivant ne souffre, Ne commette le mal ni ne tombe malade. Que personne ne vive dans la peur ou l’humiliation, L’esprit accablé par la dépression.


Que les aveugles voient les formes, Que les sourds entendent les sons. Que ceux dont le corps est usé par le labeur Trouvent le repos et recouvrent leurs forces.


Que ceux qui sont nus trouvent de quoi se vêtir Et ceux qui ont faim de quoi se nourrir ; Que ceux qui ont soif trouvent De l’eau et de délicieuses boissons.


Que les pauvres deviennent riches Et que les êtres affaiblis par le chagrin retrouvent la joie ; Que les désespérés trouvent l’espoir, Le bonheur durable et la prospérité.


Puisse la pluie tomber au moment opportun Et les récoltes être abondantes ; Que tous les remèdes soient efficaces Et que les prières bienveillantes portent leurs fruits.


Que tous ceux qui sont malades Recouvrent rapidement la santé. Que toutes les maladies de ce monde Disparaissent à jamais.


Que les craintifs n’aient plus peur, Que les opprimés se libèrent de leurs chaînes, Que les faibles deviennent forts Et que tous pensent à s’aider les uns les autres.


Tant que durera l’espace, Tant qu’il y aura des êtres, Puissé-je moi aussi demeurer Pour éliminer la souffrance du monde.


61 views

©2019 by aroha yoga. Proudly created with Wix.com